Actualités

Comité de vigilance eau du 24 juillet : maintien des mesures de restriction et introduction de nouvelles mesures

 
 
Cailloux apparents

Le comité de vigilance eau s’est réuni pour la sixième fois le 24 juillet 2017.

Depuis la précédente réunion du 11 juillet, plusieurs passages orageux se sont déroulés sur le département. Ces pluies très hétérogènes, complétées par le maintien d’une activité hydroélectrique importante ces derniers jours sur le bassin de l’Ariège, ont permis de retarder de quelques jours l’entrée en crise sur la Garonne et sur l’Ariège.

Compte-tenu de l’arrêt de l’activité hydroélectrique, le soutien d’étiage de la Garonne a été initié par le SMEAG (syndicat mixte d’études et d’aménagement de la Garonne) à compter de samedi à minuit. Le débit lâché sera adapté à l’évolution des débits observés.

Par ailleurs, sur le bassin versant de l’Ariège, le barrage de Montbel connaît actuellement un remplissage très limité, qui ne permettra pas d’assurer sur le long terme ses obligations de soutien d’étiage pour le milieu naturel et de compensation de l’irrigation agricole. Le préfet de l’Ariège, coordonnateur de l’ensemble du bassin versant de l’Ariège, et le préfet de la Haute-Garonne ont validé une adaptation de la stratégie de gestion du barrage de Montbel avec la mise en place de restrictions agricoles de 25 % sur l’ensemble de l’Ariège et de l’Hers-Vif et des restrictions pour les prélèvements sur les réseaux d’eau potable alimentés à partir de l’Ariège.

Après analyse de la situation hydrologique, le préfet de la Haute-Garonne a pris les décisions suivantes sur les prélèvements agricoles :

  • prise d’une restriction à 25 % sur le cours d’eau Ariège, en cohérence avec les décisions prises par la préfète de l’Ariège,
  • passage à 50% sur le Tescou, en cohérence avec les décisions prises par le préfet du Tarn,
  • prise d’une restriction à 50 % sur l’Aussonnelle,
  • passage à une interdiction totale des prélèvements sur l’ensemble des petits cours d’eau non réalimentés et non instrumentés (Bassac, Bonnefont, Courbet, Galage, Grasse, Jade, Marès, Mescurt, Mouillonne, Peyrencou, Rieu-Tort, ruisseau des Pierres, ruisseau de la Serre et Sahugle).
  • maintien d’une restriction à 25 % sur l’Hers-vif,
  • maintien d’une restriction à 50 % sur le cours d’eau du Volp.

Sur les réseaux d’eau potable alimentés à partir de l’Ariège, les mesures suivantes seront mises en œuvre :

  1.  Le lavage des véhicules hors des stations professionnelles est interdit, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires - alimentaires) ou technique (bétonnière…) et pour les services intervenant au titre de la sécurité publique (pompiers, police, etc.).
  2.  Le remplissage et la mise à niveau diurne des piscines privées est interdit.
  3.  L’arrosage des pelouses, espaces verts publics et privés, jardins d’agrément, terrains de sport est interdit de 8h00 à 20h00 (les jardins potagers ne sont pas concernés).
  4.  Les fontaines publiques en circuit ouvert devront être fermées.
  5.  Le lavage des voiries est interdit sauf impératif sanitaire et à l’exclusion des balayeuses laveuses automatiques.
  6.  Les activités industrielles et commerciales devront limiter au strict nécessaire leur consommation d’eau. Le registre de prélèvement devra être rempli hebdomadairement.
  7.  Le prélèvement d'eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des plans d'eau de loisirs à usage personnel est interdit.
  8.  Les installations soumises à autorisation au titre de la nomenclature des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) devront respecter les dispositifs s’appliquant en cas de sécheresse contenus dans leurs arrêtés d’autorisation.

Ces restrictions sur l’eau potable s’appliquent sur les communes suivantes en Haute-Garonne :

Aignes, Auragne, Auribail, Auterive, Ayguesvives, Beaumont-sur-Lèze, Beauteville, Caignac, Calmont, Caujac, Cintegabelle, Eaunes, Esperce, Gaillac-Toulza, Gardouch, Gibel, Grazac, Grépiac, Labarthe-sur-Lèze, Labruyère-Dorsa, Lagarde, Lagardelle-sur-Lèze, Lagrâce-Dieu, Marliac, Mauressac, Mauvaisin, Miremont, Monestrol, Montclar-Lauragais, Montesquieu-Lauragais, Montgeard, Nailloux, Pinsaguel, Pins-Justaret, Puydaniel, Renneville, Roquettes, Saint-Léon, Saubens, Seyre, Le Vernet, Vieillevigne, Villate.

Par ailleurs, les manœuvres de vannes, qui consistent en l’ouverture ou la fermeture des vannes des centrales hydroélectriques, barrages, moulins et autres ouvrages, en période de bas débits ont un impact fort sur les milieux aquatiques et sur les performances du soutien d’étiage.

En application de l’arrêté cadre de crise, le préfet a décidé d’interdire toute manœuvre de vanne, à l’exception des opérations requises pour garantir la sécurité des ouvrages hydrauliques, celles concourant au soutien d’étiage, à la satisfaction du débit garanti et à la démodulation des variations de débit amont (visant à limiter les effets de "vagues"), ainsi que les manœuvres de vannes commandant les dispositifs de franchissement du poisson. Cette interdiction s’applique sur l’ensemble du bassin versant de la Garonne à l’amont du point nodal de Lamagistère (82) et donc sur l’ensemble du département de la Haute-Garonne.

L’ensemble de ces mesures entreront en vigueur à partir du vendredi 28 juillet à 8h00. En fonction des évolutions constatées, elles pourront être modifiées par arrêté préfectoral.

En dehors des zones déjà restreintes, l’ensemble de la population est également appelée à adopter des pratiques économes pour une utilisation raisonnée et vertueuse de la ressource en eau. Le préfet de la Haute-Garonne recommande ainsi :

  • d'éviter d'arroser les potagers et les jardins entre 8h et 20h ;
  • de limiter le lavage des véhicules ;
  • d'éviter le remplissage et la mise à niveau des piscines diurnes.

Une prochaine réunion du comité de vigilance eau est prévue le 10 août prochain.