Actualités

Grenelle des violences faites aux femmes : le préfet à la rencontre de l’association Olympe de Gouges

 
 
Violences faites aux femmes

Le Gouvernement a organisé, pour la première fois, un Grenelle consacré aux violences conjugales le 3.9.19, en écho au numéro national d’écoute 3919.

Après avoir ouvert le Grenelle en se déplaçant dans les locaux de l’association APIAF le 3 septembre 2019, Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne, l’a clôturé en allant à la rencontre de l’équipe d’Olympe de Gouges et des femmes en reprise d’activité auprès du restaurant associatif de cette association spécialisée et de son service d’insertion par l’activité économique («fabrication de confitures» et «traiteur»). Ces personnes ont pu témoigner de leur reprise de confiance en elles par l’apprentissage ou le ré-apprentissage d’une activité professionnelle et d’un travail en équipe.

La mobilisation en Haute-Garonne

Le Grenelle a réuni les principaux services de l’État, les représentants de la santé, les collectivités territoriales et les associations locales ; ce sont au total plus de 100 professionnels femmes et hommes qui ont été mobilisés à plusieurs occasions.

  • Lors des comités locaux de l'aide aux victimes (CLAV)

Présidé par le préfet et le procureur de la République, il a été réuni à deux reprises les 17 septembre 2019 dans un format dédié exclusivement aux violences conjugales et 11 octobre 2019. 

  • Les groupes de travail thématiques
    • pour les femmes victimes de violences conjugales accueillies dans les services hospitaliers : comment faciliter le recueil de plaintes ?
    • l’hébergement des femmes victimes de violences conjugales : comment mieux répondre à leurs besoins ?
  • Au TGITribunaux de grande instance, dans le cadre de la semaine de la justice des mineurs et de la protection judiciaire de l'enfance où a été fait un focus particulier sur les enfants co-victimes des violences conjugales.

Des actions concrètes

À titre d’exemple :

  • Le groupement de gendarmerie départementale met en place à titre expérimental sur le ressort de la compagnie de gendarmerie de Toulouse-Mirail une équipe spécialisée dans le traitement des affaires de violences conjugales, ainsi qu’un dispositif permettant une meilleure identification des victimes de violences conjugales lors de leurs appels au centre opérationnel, en s'inspirant des procédures relatives aux suivis des personnes nécessitant une protection particulière.
  • La délégation départementale de l’ARSAgence Régionale de Santé en Haute-Garonne, en lien avec les médecins des services d’urgence et des maternités, a mis en place un groupe de travail dédié à l’amélioration du parcours des femmes victimes de violences au sein du système de santé.
  • À l’occasion des CLAV, deux documents structurants ont été signés : le schéma départemental de l'aide aux victimes (voir encadré) et le protocole relatif à la cellule opérationnelle dédiée aux violences conjugales destinée à mettre en œuvre, coordonner et évaluer l’accompagnement et la prise en charge des victimes au regard de leur situation.

Ces travaux vont venir nourrir la déclinaison du plan stratégique interministériel qui a été annoncé le 25 novembre dernier par le gouvernement et engagera l’État et l’ensemble de ses partenaires.

Pour plus d’informations sur le CLAV