Actualités

Ouverture des places supplémentaires pour les personnes sans abri pendant la période hivernale

 
 
Immeuble d'accueil

Le 20 novembre, Pascal Mailhos, préfet de la région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne, avait annoncé le renforcement du dispositif d’hébergement hivernal. Entre le 1er et le 26 novembre, 400 places supplémentaires ont été financées dans des hôtels et au sein de structures partenaires de l’État.

Ce lundi 27 novembre, 42 places nouvelles ont été créées pour accueillir des familles dans des appartements inoccupés. Les équipes de France Horizon, assistées des volontaires en service civique de l’association Uni-cités, ont procédé à l’équipement des lieux. Le préfet salue la mobilisation de l’ensemble des partenaires autour de ce projet, notamment celles de la ville de Toulouse, de Toulouse Métropole Habitat, d’Enedis et de GRDF.

D’ici fin décembre, la Haute-Garonne disposera de 650 places d’hébergement d’urgence dédiées à l’accueil des personnes sans abri pendant la période hivernale.

Enfin, le préfet tient à rappeler qu’en cas de grand froid il ouvrira, en lien avec la mairie de Toulouse, des gymnases pour accueillir les personnes sans abri.

Rappel :

La veille saisonnière hivernale est applicable du 1er novembre au 31 mars. L’État met en œuvre durant cette période plusieurs dispositifs destinés à protéger les populations les plus fragiles et les plus exposées.

La Haute-Garonne compte tout au long de l’année 4819 places d’hébergement généraliste :

  •  943 places d’hébergement d’urgence, lesquelles ont augmenté de 135 % en six ans,
  •  565 places d’hébergement d’insertion,
  •  133 places d’hébergement de stabilisation,
  •  3178 places de logement temporaire ou adapté.

Elle compte par ailleurs 1301 places dédiées à l’accueil de migrants :

  •  615 places en centres d’accueil pour demandeurs d’asile et 307 places d’hébergement d’urgence pour demandeurs d’asile, représentant une augmentation de 231,4 % depuis 2015,
  • 301 places en centre d’accueil et d’orientation,
  •  78 places d’hébergement pour réfugiés.

En complément, prés de 400 personnes en moyenne par jour ont été hébergées à l’hôtel depuis le début de l’année.

En 2017, l’État a ainsi consacré à nouveau près de 40 millions d’euros à la prise en charge des personnes vulnérables et des migrants.

Durant toute la période hivernale, le dispositif de veille sociale est amplifié 

Cette mobilisation accrue répond à un objectif de prévention des situations des personnes sans abri. Ce renfort se concrétise notamment par :

  •  des ouvertures de places d’hébergement d’urgence. D’ores et déjà, l’État a prévu l’ouverture d’une dizaine de places pour hommes, femmes ou couples par l’association Emmaüs financées par l’État ainsi qu’un projet d’ouverture de 20 à 30 places pour hommes isolés, ouverture de 20 places pour femmes par la ville de Toulouse.
  •  la mobilisation de nuitées d’hôtel pour les familles,
  •  l’augmentation des équipes d’écoutants du 115, numéro unique d’urgence sociale qui centralise et évalue toutes les situations de demande d’hébergement,
  •  l’intensification du travail des équipes de rue (maraudes), qui vont à la rencontre des personnes sans abri,
  •  la mise à disposition de duvets auprès des associations de maraude.

Livraison des équipements électroménagers