Localisation des zones d'accumulation d'accidents corporels

Zone de Vigilance Accrue

 
 

Objectifs de la mise en place des Zones de Vigilance Accrue (ZVA) : 28/07/2011 : signature d’un protocole d’accord entre le ministère de l’Intérieur et l’association française des fournisseurs et utilisateurs de technologies d’aide à la conduite (AFFTAC). L’AFFTAC s’engage à ne plus indiquer les points précis d’implantation des radars fixes ou mobiles, mais à signaler les sections de voies nécessitant une vigilance accrue de la part des (...)

Objectifs de la mise en place des Zones de Vigilance Accrue (ZVA) :

28/07/2011 : signature d’un protocole d’accord entre le ministère de l’Intérieur et l’association française des fournisseurs et utilisateurs de technologies d’aide à la conduite (AFFTAC).

L’AFFTAC s’engage à ne plus indiquer les points précis d’implantation des radars fixes ou mobiles, mais à signaler les sections de voies nécessitant une vigilance accrue de la part des automobilistes .

Ces sections de voies seront identifiées par les services de l’État.

Les critères d’identification d’une ZVA :

  •  Danger  particulier identifié par le gestionnaire de la voie (virage dangereux, forte pente, etc...),
  •  Une limitation de vitesse  localisée inférieure à la limitation générale prévue par le Code de la Route,
  •  Une zone d’accumulation des accidents,
  •  Toute autre zone méritant un signalement particulier par le moyen des outils d’aide à la conduite.

Pas d’indication de sens à fournir, mais des tronçons de 4 km pour autoroutes, 2 km hors agglomération, 300 m en agglomération minimum.

logo_ZVA_cle5d8c6a

Pour la Haute-Garonne, les critères ont été affinés, sur la base d’un travail associant les gestionnaires de voirie :

  •  Réduction localisée de la vitesse,
  •  Accumulation des accidents corporels de la circulation,
  •  Présence d’un passage à niveau préoccupant,
  •  Présence d’un danger particulier connu.