Police judiciaire

 
 

Index d'articles

  1. Police judiciaire
  2. Structure

Héritière des « Brigades du tigre » créées en 1907, la Police Judiciaire appartient à la Direction Générale de la Police Nationale du Ministère de l’Intérieur, et a vocation à lutter, sur l’ensemble du territoire de la République, contre les manifestations de la délinquance spécialisée et de la criminalité organisée.

La Direction Centrale de la Police Judiciaire (D.C.P.J.), également désignée sous l’abréviation de « Police Judiciaire » ou même plus simplement « P.J.», comprend des services centraux situés au ministère de l’intérieur et 12 services territoriaux, soit au total 5.200 fonctionnaires.

Au niveau territorial, la Police Judiciaire comprend :

  •  9 directions inter-régionales de police judiciaire (D.I.P.J. de Bordeaux, Dijon, Lille, Lyon, Marseille, Orléans, Rennes, Strasbourg et Pointe-à-Pitre) composées d’un ou plusieurs services régionaux de police judiciaire (S.R.P.J.) et d’une ou de plusieurs antennes de police judiciaire ;
  •  3 directions régionales de la police judiciaire (D.R.P.J. de Paris, Versailles et Ajaccio).

Les D.I.P.J. et D.R.P.J., ainsi que toutes les entités qui les composent, participent étroitement au dispositif national centralisé mis en place pour la lutte contre le crime organisé et la délinquance spécialisée.

Les policiers affectés en Police Judiciaire ont une compétence territoriale large, couvrant tant les zones urbaines que les zones rurales, et qui n’est pas limitée au ressort d’un seul département, mais étendue soit à une ou plusieurs zones de défense ou parties de celles-ci, soit à l’ensemble du territoire national.

La D.C.P.J. regroupe des structures à compétence nationale : 4 sous-directions, 1 Service Central et la Division des relations internationales :

  * La Sous-Direction chargée de la Police Technique et Scientifique.

  •  La Sous-Direction chargée de la Lutte contre la Criminalité Organisée et la Délinquance Financière, dont font partie des offices centraux, à vocation interministérielle, chargés de centraliser les informations, de coordonner les investigations, de mener les enquêtes au plan national en matière de banditisme, de trafic de biens culturels, de trafic de stupéfiants, de faux monnayage, de blanchiment d’argent, de trafic d’armes, de criminalité informatique ; font également partie de cette sous-direction des sections, services et divisions nationales spécialisées, ainsi que la Coordination Nationale des G.I.R. (Groupes d'Intervention Régionaux), et le Service d'Information, de Renseignement et d'Analyse Stratégique sur la Criminalité Organisée (S.I.R.A.S.C.O.).
  •  La Sous-Direction des Ressources, de l'Evaluation et de la Stratégie, chargée pour l'ensemble de la D.C.P.J. du Budget, de la Logistique, des Ressources Humaines et de la Formation Professionnelle.
  •  Le Service Central des courses et jeux (Surveillance des casinos et cercles, courses…)
  •  La Division des Relations Internationales qui entretient des liaisons permanentes avec 180 pays.

Le service régional de police judiciaire de Toulouse

 Hôtel de Police
23, Boulevard de l’Embouchure
31066 Toulouse Cedex
Tel : 05.61.12.78.45.
Fax : 05.61.12.78.49.

Directeur : M. José MARIET

Directeur Adjoint : M.Jean-Baptiste CANCES

Le Service Régional de Police Judiciaire (S.R.P.J.) de Toulouse exerce sa compétence sur la plus grande partie de la région Midi-Pyrénées, soit sur les départements de l’Ariège (09), du Gers (32), de la Haute-Garonne (31), du Lot (46), du Tarn (81), du Tarn-et-Garonne (82), de l’Aveyron (12), ainsi que sur le département du Lot-et-Garonne (47).

Au plan judiciaire, l’assise territoriale du S.R.P.J. recouvre habituellement les ressorts des neuf tribunaux de grande instance de Toulouse, Montauban, Albi, Castres, Foix, Agen, Cahors, Auch, et Rodez, répartis sur les ressorts des trois Cours d'Appel de Toulouse, Agen et Montpellier .

L' intégration du S.R.P.J. de Toulouse à la D.I.P.J. de Bordeaux permet également à ses personnels de disposer d'une compétence territoriale élargie aux ressorts des cours d'appel de Pau et de Bordeaux, soit cinq départements supplémentaires (Gironde, Dordogne, Landes, Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées).

Le S.R.P.J. est structuré autour :

  •  d’une division administrative ( D.A.)
  •  d’une division de police technique ( D.P.T. )
  •  d’une division des affaires criminelles (D.A.C.)
  •  d’une division économique et financière (D.E.F.)

et d’une Antenne de Police Judiciaire à Agen (47).