Unités Interarmées

Centre Interarmées de Soutien Météo-océanographique des Forces

 
 
CISMF

Partie intégrale de la chaîne de commandement des opérations, le CISMF, organisme interarmées, est rattaché au commandement pour les opérations interarmées (CPOIA).

 

Historique

Héritier de structures indépendantes de la Marine et de l’Armée de l’air dédiées à la maîtrise de l’environnement dans les opérations militaires, le CISMF nait en 2009 à Toulouse. Sous commandement du CPOIA depuis juillet 2016, il partage son bâtiment opérationnel avec une antenne du SHOM[1]  pour soutenir les Etats-majors et les moyens des armées qu’ils mettent en œuvre : bateaux, avions, véhicules, et leurs équipements. 

Le CISMF intègre en 2012 les écoles de formation militaires à la météorologie et à l’océanographie (METOC) de la Marine et de l’Armée de l’air, et la cellule de développement météo Air (CDMA). Il devient alors le CISMF actuel et rassemble toutes les ressources nécessaires au soutien technique et humain des forces pour l’environnement physique.

 

o

   

Missions

Le CISMF cumule plusieurs missions :

-  La fourniture permanente de produits d’environnement aux Forces tactiques et au Etats-majors.

-  Le soutien des opérations NRF[2]  lorsque la France assume la fonction de nation cadre METOC de l’OTAN.

-  La formation des sous-officiers météo et officiers mariniers météo-océanographe des armées.

-  La conduite et le suivi des opérations d’acquisition et de développement de matériels et de logiciels dans le domaine météo-océanographique.

   

p

Organisation

Le CISMF rassemble un effectif de 70 personnes dont 40 occupent des postes permanents J7/H24. Il comprend une douzaine d’ingénieurs de Météo-France détachés auprès des armées. Entre 30 et 60 élèves fréquentent l’Ecole du CISMF durant toute la période scolaire.

Au quotidien, quatre prévisionnistes assurent le suivi de la situation météorologique sur les théâtres d’opérations. L’ingénieur détermine les phénomènes structurants de l’atmosphère pris en compte sur tous les théâtres d’opération et un superviseur garantit la planification et le suivi de la production.

 

Moyens

Le CISMF s’appuie sur un outil informatique très complexe relié à  Météo-France et d’autres centres européens. Il intègre les observations faites par les forces sur le terrain et en mer.

Grâce à cet outil et à leur expérience, les prévisionnistes élaborent une information directement exploitable par un pilote, un commandant de bâtiment de la Marine ou une cellule de planification pour la meilleure utilisation possible de leurs moyens militaires.

 

l

 

Soutiens opérationnels

Les données observées:

Le CISMF peut fournir l’ensemble des données observées présentes sur le réseau météorologique mondial ou observées par les unités militaires (sondages aérologiques, températures de l’océan, vents, états de mer…).

 

y

Les données numériques:

Le CISMF a accès aux données numériques issues des modèles météo-océanographiques et des satellites. Il élabore des statistiques pour mieux appréhender les théâtres d’opération sur la durée dans leurs dimensions saisonnières. 

v

 

Les données expertisées:

Le CISMF diffuse des cartes d’analyse et de prévision (vents, nuages, températures, états de mer…) dans le format souhaité par les unités soutenues, sous forme de bulletin, de texte ou d’image.

 

e

Les données adaptées:

Chaque opération, mais aussi chaque armée, arme ou unité a ses spécificités militaires qu’il faut comprendre pour fournir une information simple et pertinente, et ainsi soulager le combattant d’une charge qui le détournerait de son objectif. Le CISMF est constitué de militaires qui ont été affectés auparavant dans ces unités : ils savent élaborer des produits adaptés à chacune de ces spécificités.

 

Contacts

Secrétariat commandant : +33 5 67 76 68 22

Permanence H24 : +33 5 67 76 68 00

 

[1]  Anciennement Service Hydrographique et Océanographique de la Marine

[2]  NATO Response Force