Actualités

Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes : en ce 25 novembre, prenez 25 secondes pour agir !

 
 
Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

La période de confinement que nous traversons est critique pour les femmes victimes de violences. C’est pourquoi le 25 novembre, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, que vous soyez concernés personnellement ou pas, prenez 25 secondes de votre temps pour relayer les outils vitaux à destination des femmes victimes et des témoins de ces violences.

Victimes et témoins, en 25 secondes, vous pouvez agir pour donner l’alerte et faire cesser ce fléau.
Ensemble, en 25 secondes, nous pouvons sauver des vies !

Le 1er confinement a donné lieu à une explosion des violences à la maison en Haute-Garonne

Pendant la première période de confinement, les interventions relatives aux violences intrafamiliales ont augmenté de plus de 70 % en zone de police et de gendarmerie. Plus de 500 nouvelles femmes victimes de violences conjugales ont été prises en charge par les associations spécialisées et d’aide aux victimes.

Une mobilisation exceptionnelle mise en place en Haute-Garonne

Ce risque appelle une mobilisation exceptionnelle pour permettre de pallier les difficultés à signaler les situations de violences.

En Haute-Garonne, les services de l’Etat ont mis en œuvre des dispositifs particuliers pendant le premier confinement, qui ont été reconduits lors de ce reconfinement. « Je salue la mobilisation des services de l’Etat, et en particulier les policiers et les gendarmes, mais aussi les associations très actives sur notre territoire, ainsi que les pharmaciens et les commerçants qui concourent activement à la lutte contre ce fléau. », a déclaré Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne. Un système d’alerte simplifié est désormais en place dans chacune des 405 pharmacies du département. Des moyens supplémentaires ont été alloués aux associations de soutien aux victimes de violences afin de leur permettre de s’adapter à cette situation, tels que de nouveaux équipements informatiques et téléphoniques, mais également en fournissant des masques et des bons alimentaires.

L’accueil des associations spécialisées adapté au confinement

En Haute-Garonne, 8 associations, réparties sur le territoire, ont adapté leurs modalités d’action pour continuer à écouter, soutenir et accueillir les victimes.

carte associations

Rappel des dispositifs d’alerte et de secours

Affiche_A3_confinement violences conjugales photo

Si elles se sentent en danger, les femmes peuvent quitter leur domicile avec leurs enfants à tout moment, et ce sans devoir disposer d’une attestation de déplacement. Les policiers et les gendarmes ont été sensibilisés et formés à ces situations d’urgence.   

En cas d’urgence et de danger immédiat :  

  • Appeler le 17        
  • Envoyez un SMS au 114

Pour un conseil, une orientation ou signaler un fait de violences : 

  • Appeler le 39 19 : numéro gratuit et anonyme fonctionnant du lundi au vendredi de 9h à 22h, ainsi que les samedis, dimanches et jours fériés de 9h à 18h         
  • Signaler votre situation sur Internet via la plateforme dédiée fonctionnant tous les jours sans exception, 24h/24 avec un tchat non traçable : ARRETONSLESVIOLENCES.GOUV.FR  
  • La plateforme téléphonique est également accessible aux femmes en situation de handicap, du lundi au vendredi de 8h30 à 19h, via l’application Roger Voice ou sur le site www.solidaritefemmes.org           
  • Utiliser le tchat commentonsaime.fr de l'association « En avant toutes » à destination des jeunes femmes et des personnes LGBT+
  • Télécharger l’application App-Elles qui permet d’alerter jusqu’à trois contacts de confiance (www.app-elles.fr ) et qui cartographie l’ensemble des structures de prise en charge des femmes victimes de violences pendant le confinement.
  • Par ailleurs, les 106 centres d’information des droits des femmes et des familles maintiennent leur permanence à destination des victimes de violences. Retrouvez la liste ici